PEROU 2010

28 mars 2010

ADIEU ou HASTA LUEGO LIMA ??

mini_P_rou_Fin_105

    LIMAmini_P_rou_Fin_107

Le Palais du Gouvernement et l'Hôtel de ville

mini_P_rou_Fin_106

La Cathédrale

mini_P_rou_Fin_108

Porte de l'Archevêché

mini_P_rou_Fin_109

Buttoir

mini_P_rou_Fin_111

mini_P_rou_Fin_112

mini_P_rou_Fin_113

Ruelles de Lima et ses balcons sculptés

mini_P_rou_Fin_116

Il est 22 h et la foule est encore dense

P_rou_Fin_118

mini_P_rou_Fin_120mini_P_rou_Fin_120

mini_P_rou_Fin_021

mini_P_rou_Fin_027

mini_P_rou_Fin_125

mini_P_rou_Fin_126

On prend son "almuerzo" même dans le bus !

mini_P_rou_Fin_124

Retour au pays , traversée des Pyrénées et premiers feux d'écobuage .

   mini_P_rou_Fin_127                                                                                                               

FIN de mon séjour . Hasta luego ......................

Posté par emaemilie à 11:22 - Commentaires [0]

ANNIVERSAIRE

mini_P1000766

Malgré quelques jours de retard , mon anniversaire a été célébré dans la joie et la gastronomie péruvienne .

mini_P1000756

mini_P1000758

mini_P1000771

Aubade par les employés du restaurant

mini_P1000785

mini_P1000787

C'était délicieux !!!!!!!!!!!

Posté par emaemilie à 10:40 - Commentaires [1]

RETOUR à CHICLAYO

Dimanche 28 Mars

  Après mon aventure amazonienne , retour à Chiclayo pour récupérer .

mini_P1000093__2_

mini_P1000097__2_

Matinée détente auprès des Muses

mini_P1000100__2_

mini_P1000103__2_

mini_P1000070__2_

L'Hôtel de ville

mini_P1000078__2_

Difficile de se frayer un chemin parmi les innombrables taxis jaunes

mini_P1000082__2_

Marché des plantes médicinales

mini_P1000159__2_

Ma résidence d'accueil dans le calme et la verdure

mini_P1000135__2_

Yasling mon hôtesse d'accueil et guide pour la visite du port et de la plage de Pimentel

mini_P1000137__2_

P1000141__2_

Barques de pêcheurs appelées "Caballitos de totoras"

P1000151__2_

mini_P_rou_Fin_059

mini_P_rou_Fin_064

Retour de la pêche sur la plage de San José

mini_P_rou_Fin_070

mini_P_rou_Fin_067

Doris mon hôtesse d'accueil à Chiclayo

mini_P_rou_Fin_077

Derniers rayons sur le Pacifique

Posté par emaemilie à 10:16 - Commentaires [0]
26 mars 2010

L' AMAZONIE en IMAGES

  Vendredi 26 Mars 2010

  Dans mon dernier message du 14 Mars , je gardais l'espoir d'insérer sur le blog les photos de mon séjour en Amazonie .

  Le "miracle" a eu lieu grâce à la compétence des Ets LABAT et ma carte mémoire , endommagée par l'humidité , a livré le "trésor" d'images quelle détenait .

  Avec un peu de retard en voici quelques éléments .

mini_P_rou_Amazone_003

mini_P_rou_Amazone_007

Marché à Lima

Il est 9h et l'on déjeune copieusement

Réparation de mon sac à dos

mini_P_rou_Amazone_008

mini_P_rou_Amazone_010

mini_P_rou_Amazone_013

LIMA vue aérienne et coucher de soleil

mini_P_rou_Amazone_023

25.000 motos-taxis "envahissent" les rues de Iquitos

mini_P_rou_Amazone_027

                                                                                                                  

mini_P_rou_Amazone_028La Plaza de Armas et l'Eglise symbolisent le centre ville d'Iquitos.

mini_P_rou_Amazone_071

Autobus urbain

mini_P_rou_Amazone_065

Publicité mobile aux feux des carrefours

mini_P_rou_Amazone_031

mini_P_rou_Amazone_033

Le marché de Belen avec la foule , les étalages de viande , poissons et légumes , les cris et les mélanges d'odeurs , en font , malgré ses dangers , un lieu incontournable .

mini_P_rou_Amazone_035

mini_P_rou_Amazone_037

mini_P_rou_Amazone_039

mini_P_rou_Amazone_042

mini_P_rou_Amazone_043

mini_P_rou_Amazone_038

mini_P_rou_Amazone_068

mini_P_rou_Amazone_069

mini_P_rou_Amazone_048

mini_P_rou_Amazone_044

Visite en pirogue de maisons flottantes ou sur pilotis .Le fleuve est un lieu de vie où l'on fait la toilette , la vaisselle , la lessive .....

mini_P_rou_Amazone_045

mini_P_rou_Amazone_046

mini_P_rou_Amazone_047

mini_P_rou_Amazone_053

mini_P_rou_Amazone_056

mini_P_rou_Amazone_059

mini_P_rou_Amazone_062

mini_P_rou_Amazone_081

mini_P_rou_Amazone_084

Le port de commerce "poumon" de la ville

mini_P_rou_Amazone_086

La "frontière" des eaux est caractérisée par la couleur jaune , ocre , des eaux de l'Amazone

mini_P_rou_Amazone_095 .

Le lodge du Toucan , lieu d'hébergement en forêt .

mini_P_rou_Amazone_097

mini_P_rou_Amazone_113

Un peu de couleur dans la verdure...

mini_P_rou_Amazone_099

Plante grimpante avec ses fleurs et ses fruits .

mini_P_rou_Amazone_108

Le coupe-coupe a laissé sa trace sur le tronc de l'Hévéa . La sève coule et sera transformée en caoutchouc .

mini_P_rou_Amazone_105

EUDES  mon guide , toujours attentif .

mini_P_rou_Amazone_101

mini_P_rou_Amazone_104

Le transport des bananes à dos de femme et ....d'enfant

mini_P_rou_Amazone_110

mini_P_rou_Amazone_109

Graines de cacao et préparation pour la plantation.

mini_P_rou_Amazone_170

Arrachage et transport des Yucas dont on récupère les tubercules

mini_P_rou_Amazone_177

mini_P_rou_Amazone_178

mini_P_rou_Amazone_180

mini_P_rou_Amazone_115

mini_P_rou_Amazone_121

Parmi les singes curieux ou farouches

mini_P_rou_Amazone_124

mini_P_rou_Amazone_221

mini_P_rou_Amazone_282

Mini-singe d'âge adulte

mini_P_rou_Amazone_126

Un paresseux

mini_P_rou_Amazone_129

Anaconda traversant la piste...

mini_P_rou_Amazone_128

mini_P_rou_Amazone_132

Tortue à tête triangulaire dite "tortue préhistorique"

mini_P_rou_Amazone_119

Toucan

mini_P_rou_Amazone_136

Perroquet

mini_P_rou_Amazone_150

Tarentule venimeuse

mini_P_rou_Amazone_152

         

mini_P_rou_Amazone_137

mini_P_rou_Amazone_138

Baignade dans l'Amazone

mini_P_rou_Amazone_145

Coucher de soleil

mini_P_rou_Amazone_146

mini_P_rou_Amazone_159

Lever de soleil sur l'Amazone

mini_P_rou_Amazone_161

mini_P_rou_Amazone_162

mini_P_rou_Amazone_165

mini_P_rou_Amazone_166

mini_P_rou_Amazone_190

Reflets et transport en famille

mini_P_rou_Amazone_198

 

mini_P_rou_Amazone_200

mini_P_rou_Amazone_201

Indiens dans leur tenue traditionnelle (attraction touristique)

mini_P_rou_Amazone_202

mini_P_rou_Amazone_211

mini_P_rou_Amazone_213

mini_P_rou_Amazone_216

mini_P_rou_Amazone_222

Invitation dans une communauté                                                                                                         

Posté par emaemilie à 20:19 - Commentaires [1]
14 mars 2010

PEROU : L' Aventure existe encore .....

Dimanche 14 Mars ,

  Dans quelques heures je quitte le Pérou oú j'ai vécu, au cours de mes deux séjours des moments forts , intenses , éprouvé des émotions fortes que seules ces régions d'Amérique Latine peuvent provoquer .

  L'Amérique du Sud est l'un des rares endroits oú le mot "aventure" ait encore un sens . On est surpris par les distances gigantesques et ce formidable kaléidoscope de paysages , par la pureté de la cordillére des Andes ou celle du Salar d'Uyuni , par l'immensité et la richesse biologique de l'Amazone ou le silence millénaire de l'Altiplano et la magnificence du Lac Titicaca .

  Le Pérou c'est encore les Incas , le Señor de Sipan et Tiwanaku , les airs de la flüte indienne et les notes du "Charango" (El Condor Pasa) , les marchés colorés , les fameux autocars folkloriques oú autochtones et animaux s'entassent joyeusement ....

  L'aventure est toujours lá . L'Eldorado aussi avec ses mines et son pétrole , mais c'est sans doute dans le sourire de ce peuple indien et métissé que l'on trouve un trésor encore plus fabuleux que les mines d'argent .

  Il ne reste que quelques milliers d'indigénes complétement coupés de la "civilisation" , les célébres Jivaros difficilement accessibles .

  Dans la jungle on rencontre des Indiens "civilisés" regroupés en communautés au bord des fleuves . Mais civilisations et traditions se cötoient : les gamins de quatre ans traversent seuls les riviéres , debout sur leurs frëles embarcations , les femmes mächonnent la peau des bananes et la recrachent dans un seau pour la fabrication de la Chicha nécessaire lors des fëtes traditionnelles .

  Deux ou trois familles vivent ensemble . Tous les objets ont une äme . Lorsque le maïtre de l'habitation décéde , la maison meurt avec lui . On l'enterre dessous et on en construit une nouvelle plus loin . La croyance aux lutins reste trés vivace dans la population qui rend encore ses dévotions á une divinité supérieure : la PACHAMAMA , la Terre-Mére représentée par la Vierge du Socavón .

  Malgré la forte implantation de la religion catholique , les traditions de syncrétisme religieux dominent encore .

  Voilá quelques exemples qui font de ce pays une terre de mystére oú toutes ces civilisations étaient d'une telle richesse qu'il reste encore , malgré le pillage et deux siécles d'occupation espagnole , des poteries et des bijoux uniques en leur genre .

  Mon périple se  termine sous un soleil radieux et une température idéale. Je grave sur la pellicule mes derniers clichés de Lima , de son centre agité avec son architecture coloniale passionnante .

  Je ne sais si je dois dire "Adieu" á Lima ou un simple "Hasta luego mi amiga" .

  Seuls l'avenir et le destin en détiennent la clé .

  Je ne suis malheureusement pas en mesure de publier les photos d'Amazonie , mais j'espére que la technique francaise permettra prochainement d'agrémenter ces derniers textes d'une galerie de photos .

Hasta pronto los amigos ¡¡¡¡

Posté par emaemilie à 23:34 - Commentaires [0]

12 mars 2010

GASTRONOMIE PERUVIENNE

Vendredi 12 Mars ,

  En réponse aux nombreuses questions posées au retour de mes voyages sur l'alimentation des pays visités , voici , parmi les nombreux plats typiques , quelques recettes sur la gastronomie péruvienne .

Mesdames et..... Messieurs à vos fourneaux .

(Voir traduction)

TALLARINES EN SALSA VERDE

Ingredientes para cuatro personas:

• 375 g de fideos
• 500 g de pollo
• 250 g. de espinaca
• 80 g de albahaca
• 100 g de queso
• 1 cebolla pequeña
• 250 g de tomate
• 1 limón pequeño.
• Aceite vegetal, sal yodada, pimienta, ajos molidos.

Vamos a la preparación:

Licua el queso, la espinaca y la albahaca previamente lavados.

Aparte, prepara un aderezo con ajos, pimienta, cebolla y dora en aceite, agrega solo la pulpa del pollo cortado en trozos medianos tapa la olla y deja cocinar. Luego incorpora el queso desmenuzado, la espinaca y albahaca licuadas, sazona con sal y deja terminar la cocción.

Sirve la salsa verde sobre fideos preparados, acompañados de ensalada de tomate. 

    Bon appétit  y  hasta luego .....

NOUILLES EN SALSA VERDE 

Ingrédients pour quatre personnes:
• 375 g de nouilles
• 500 g de poulet
• 250 g. Épinards
• 80 g de basilic
• 100 g de fromage
• 1 petit oignon
• 250 g de tomates
• 1 petit citron.
• L'huile végétale, sel iodé, poivre, ail écrasé.

Préparation :
Mélanger le fromage, les épinards et le basilic préalablement nettoyés.
A part , préparer une salade avec du poivre, ail, oignon et dorer à l'huile, ajouter seulement  la chair du poulet, coupée en morceaux moyens.Couvrir la casserole et laisser cuire.
Après l'incorporation du fromage râpé, les épinards , assaisonner de basilic mélangé avec du sel et laissez terminer la cuisson.
Servir la sauce sur les pâtes préparées, accompagné d'une salade de tomates.










AJI DE GALLINA

INGREDIENTES:
2 pechugas de
Pollo
3 tazas de agua
1/2
Pan de molde
1 tarro de
Leche evaporada
1c de
Ajo molido
1/2 cucharadita de
Pimienta
1 cucharadita de sal
1 taza de
Cebolla picada en cuadritos
3 cucharadas de ají molido amarillo
3
Huevos cocidos
6
Papas amarilla o blancas

MODO DE PREPARACIÓN:
Cocinar el pollo en agua, cuando esté listo sacar el pollo y deshilachar. Reservar el caldo. En una taza de caldo remojar el pan sin corteza. Luego licuar con el pan con la leche.
En una olla freír la cebolla cuando este transparente agregar el ajo, ají, sal pimienta incorporar el pan, cocinar, moviendo para que no se pegue en el fondo de la olla, agregando de poquitos el caldo hasta que se sienta que el pan esté cocido. Agregar el pollo, y la leche evaporada.
Se sirve en un plato con la papa y huevo duro, espolvorear
Perejil picado- Debe quedar como una salsa espesa. Es un plato Peruano muy agradable.

AJI DE GALLINA

  INGREDIENTS:
 
2 poitrines de poulet
3 tasses d'eau
1 / 2 pain moule
1 pot de lait
1c ail écrasé
1 / 2 cuillère de poivre
1 cuillère à café de sel
1 tasse d'oignon coupé en dés
3 cuillères à soupe de poivre rouge jaune
3 oeufs cuits
6 pommes de terre jaune ou blanc


PROCEDE DE PREPARATION:
Cuire le poulet dans l'eau, lorsque vous êtes prêt couper et désosser. Conservez. le bouillon. Dans une tasse de bouillon  tremper le pain sans croûte. Liquéfier avec le pain et le lait.
Dans une casserole, faire frire l'oignon. Quand c’est transparent ajouter l'ail, poivre, sel  ajouter le pain, faire cuire en remuant pour éviter qu'elle ne colle au fond de la casserole, ajouter le bouillon petit à petit, jusqu'à ce que vous sentiez que le pain est cuit . Ajouter le poulet, et le lait .
Servir dans un bol avec la pomme de terre et de l'œuf, saupoudrer de persil haché,cela devrait ressembler à une sauce épaisse. C’est un plat péruvien très agréable.

PAPA A LA HUANCAÍNA

INGREDIENTES:
Un kg de Papa blanca
Dos ajíes amarillos frescos
1/2 kilo de queso fresco
Aceite
Leche (cantidad necesaria para que la crema este suave).
3 huevos

Lechuga
Aceitunas

MODO DE PREPARACIÓN:
Se licúan: el queso, el ají, leche y un poco de aceite.
Hervir las papas, y se cortan por la mitad
Aparte se sancochan tres huevos (duros).
Se bañan las papas con la crema ya preparada.
Se adornan con los huevos duros en rebanadas, el tomate, lechuga y las aceitunas.


PAPA A LA HUANCAÍNA
 
INGREDIENTS:
Un kilogramme de pommes de terre blanches
Deux  poivrons jaunes
1 / 2 kilo de fromage
Huile
Lait (quantité nécessaires pour une crème molle).
3 oeufs
Laitue
Olives

PROCEDE DE PREPARATION:
Lier le fromage, le poivron, le lait et un peu d'huile.
Faire bouillir les pommes de terre et les couper en deux
Faire cuire trois oeufs  (dur).
Baigner les pommes de terre de crème et tout est prêt.
Elles sont décorées avec des oeufs durs tranchés,  tomates, laitue et  olives.





TORTITAS DE CHOCLO

Ingredientes

4 mazorcas grandes de maíz tierno

1 huevo

Azúcar

Sal

Aceite

Preparación de la receta de tortitas de choclo

Desgranar las mazorcas o extraer el máximo de maíz cortando con un cuchillo a ras de la tusa o zona de donde sale el grano.

Moler el maíz para formar una pasta, añadir el huevo. Añadir un poco de sal y algo de azúcar.

Mezclar todo. Poner a calentar aceite y luego usando una cuchara, poner un poco de la pasta en el aceite caliente. Dejar hasta que dore.

TORTILLA AU MAÏS
 
Ingrédients
 :
4 épis de maïs gros
1 oeuf
Sucre
Sel
Huile


Préparation de la recette galette de maïs :


Décortiquer les épis de maïs ou en extraire le máximum de grain  avec un couteau .
Moudre le maïs pour former la farine et faire une pâte, ajouter l'œuf. Ajouter un peu de sel et de sucre.
Mélanger le tout.Laisser chauffer l’huile puis à l'aide d'une cuillère, mettre un peu de pâte dans l'huile chaude. Laisser dorer.


ARROZ CHAUFA

  Ingredientes: 

   2 tazas de arroz 

250 g (9 oz) filete de pollo, cocido, cortado en trozos de 1 cm (1/2 pulgadas) y dorado en aceite 

  8 a 10 tallos de cebollita china, blanco y verde, cortado en trozos pequeños 

½ pimiento rojo, cortado en trozos pequeños 

3 huevos 

1 cucharada de leche 

2 cucharaditas de kion (jenjibre) finamente picado 

1 cucharadita de ajo, finamente picado 

Sillao o salsa de soya al gusto 

Ají no Moto (Monosodio Glutamato) 

1 cucharada de aceite 

Sal 

Pimienta 

   Preparación: 

Preparar el arroz de la forma acostumbrada con ajos, agua y sal.

Batir los huevos ligeramente, sazonarlos y freírlos en una sartén con aceite. Una vez que la tortilla esté lista, retirarla de la sartén y cortarla en trozos de 1 cm (½ pulgadas).

Freír el ajo y el kion. Subir el fuego y agregar la cebollita china y el pimiento. Cocinar unos minutos. Incorporar luego el sillao, el pollo, la tortilla en trozos y ají no moto. Mezclar todo. Si estuviera muy seco, agregar 1 cucharada de agua hirviendo.

Agregar por último el arroz, y mezclar bien. Servir bien caliente y de inmediato.

RIZ CHAUF
   Ingrédients:
   2 tasses de riz
250 g  de filet de poulet, cuits, coupés en morceaux de 1 cm (1 / 2 pouce) et dorés dans l’huile
  8 à 10 tiges d'oignons chinois, blanc et vert,coupés en dés
½ poivron rouge coupé en dés
3 oeufs
1 cuillère à soupe de lait
2 cuillères à café gingembre, haché finement
1 cuillère à café d'ail, hachée finement
La sauce de soja (au goût)

1 piment rouge
  1 cuillère à soupe d'huile
Sel
Poivre

   Préparation:
Préparer le riz comme d'habitude avec de l'ail, le sel et l'eau.
Battre les oeufs légèrement, les saler et les faire frire dans une casserole avec l'huile.

Une fois que l'omelette est prête, retirer de la poêle et couper en morceaux de 1 cm .
Faire dorer l'ail et le gingembre

. Augmenter le feu et ajouter l'oignon et le poivron chinois.

Cuire quelques minutes. Incorporer ensuite la sauce de soja, poulet, tortillas et chili no-moto.

Mélanger le tout. Si elle est trop sèche, ajouter 1 cuillère à soupe d'eau bouillante.
Finalement, ajouter le riz et bien mélanger. Servez chaud et immédiatement.

LOMO SALTADO

Para 6 personas

500 gramos de lomo de res

250 gramos de cebolla

3 papas blancas

3 tomates

1 ají fresco

3 cucharadas de vinagre

1 cucharadita de ajo molido

Comino

Orégano

Sal y pimienta

Luego de cortar la carne en trozos, la freímos en aceite caliente. Cuando los trozos estén fritos los retiramos de la sartén y freímos en el mismo aceite las papas cortadas en tiras. Posteriormente, preparamos el aderezo, para esto utilizamos la sal, la pimienta, el comino, el ajo molido y orégano al gusto. Una vez que el aderezo esté listo, echamos la carne y la cubrimos con la cebolla cortada en tiras y el ají fresco despepitado y cortado en tiras. Revolvemos añadiendo el vinagre. Tapamos y dejamos cocinar a fuego lento. Por último, cuando la carne este tierna, agregamos las papas fritas y el tomate cortado en rajas. Revolvemos por un tiempo, para calentar las papas y que los tomates se mezclen con el preparado y servimos al momento. Acompañar, si desea, con arroz graneado.

LOMO SALTADO 

Pour 6 personnes:


500 grammes de filet de bœuf
250 grammes d'oignon
3 pommes de terre, blanches
3 tomates
1 piment frais
3 cuillères à soupe de vinaigre
1 cuillère à café d'ail écrasé
Cumin
Origan
Sel et poivre

Après avoir coupé la viande en morceaux, les faire frire dans l'huile chaude. Lorsque les morceaux sont frits dans la poêle  retirer et faire frire les pommes de terre coupées en lanières.

Ensuite, préparer la vinaigrette, pour cela, nous utilisons le sel, le poivre, cumin, ail et l'origan au goût. Une fois préparé  prendre la viande et couvrir avec de l'oignon râpé et le piment frais épépiné et coupé en lanières.

Remuer en ajoutant le vinaigre. Couvrir et laisser mijoter.

Enfin, lorsque la viande est tendre, ajouter les pommes frites et tomates coupée en tranches. Remuer pendant un certain temps pour que les pommes de terre chaudes et les tomates soient mélangées à la préparation et servir immédiatement.

Accompagner, si désiré, avec du riz à grains fins

TALLARINES EN SALSA ROJA

Ingredientes:

½ kilo de fideos
¼ de tomate
¼ de cebolla
½ zanahoria, rallada chica
1 hoja de laurel con hongos
paprika (tuco)
 
ajo molido
sal,
pimienta
½ kilo de carne molida de res
aceite
1 cucharada de queso parmesano rallado

Procedimiento:

En una olla se echa agua, que hierva con un poco de sal cuando esta hirviendo se echa los fideos y que cosan al denté.

La cebolla se parte en trozos, los tomates se pelan y se despepitan, se licua con un poquito de agua ya que el tomate es jugoso.

La zanahoria se raya.

En una olla o sartén se echa aceite, ajos, la paprika (tuco), la pimienta, los ajos que fría bien, esto hay que hacerlo rápido para que no se queme.

Una vez hecho este pequeño aderezo incorporar inmediatamente la cebolla y tomate licuado, se agrega la sal, la carne, el laurel, hongos, se mueve que se una todo este aderezo con la carne, se prueba la sal, y se tapa a que sude.

Luego se agrega, la zanahoria; que cosa hasta que la carne este tierna.
Se prueba si estuviera ácido por el tomate echar una pizca de azúcar probando.

Cuando este lista la salsa se mezcla con los fideos, probando definitivamente la sal.

Se sirve inmediatamente caliente echándole queso parmesano rallado.

PÂTES EN SAUCE ROUGE
Ingrédients:
½ kilo de nouilles
¼ de tomates
¼ oignon
½ carotte,coupées fines
1 feuille de laurier avec des champignons
Paprika (Tuco)
ail
sel
poivre
½ kilo de boeuf haché
huile
1 cuillère à soupe de parmesan râpé

Procédure:
Dans une casserole, Ajouter de l'eau, faire bouillir avec une pincée de sel quand elle est

bouillante mettre les nouilles  à cuire.

L'oignon est coupé en morceaux et les tomates sont pelées et épépinées,  liquéfier avec un peu d'eau et la tomate pour que la tomate soit juteuse.
La carotte est coupée fine.

Dans une marmite ou une casserole  jeter de l'huile, l'ail, le paprika (sauce tomate), poivre, ail frais et  cela doit être fait rapidement pour éviter de brûler.

Une fois que cette préparation est faite,ajouter immédiatement  l'oignon et le jus des tomates, ajouter le sel, la viande, les feuilles de laurier, les champignons,

Jusqu’à ce que la viande “sue”. .

Puis ajouter les carottes, quand la viande est tendre.
contrôler si les tomates sont acides ajouter éventuellement du sucre .

Quand la sauce est prête , mélanger avec les pâtes, goûter pour un assaisonnement définitif.
Servir chaud , "jeter" immédiatement le fromage parmesan râpé .

Posté par emaemilie à 15:24 - Commentaires [0]
05 mars 2010

AMAZONE et FORET TROPICALE

Vendredi 5 Mars

 

IQUITOS , le nom fait déjà rêver .

Située à 3200 km de l’embouchure , soit à mi-parcours de l’Amazone , cette ville de 400 000 habitants garde une dimensión humaine malgré une vie économique importante avec ses ports fluviaux .

  Les habitants y gagnent en sympathie , en nonchalance . On vit au rythme de l’Amazone , très lentement ……

  Seuls les 25 000 motos-taxis jouent avec la vitesse  et souvent avec l’inconscience pour prendre la bonne file . Taxis et voitures sont pratiquement absents de la cité .

  Si la température moyenne est de 26 degrés , (30 degrés en Mars) le taux d’humidité est tel que l’on a parfois du mal à respirer . Les vêtements collent à la peau et les mouvements rapides sont proscrits .

  Le marché de Belén est incontournable . Belén est à la fois le quartier d’habitation le plus pauvre d’Iquitos , et un marché fascinant . En hiver , un des bras de l’Amazone noie sous les eaux la partie basse du quartier . Les maisons sont construites sur pilotis ou sur des radeaux . Celles-ci  retenues , par des cordages , montent ou descendent au gré des humeurs du fleuve .  Les gens se déplacent ou font leur marché sur des barques de bois .

  Un “paseo” en pirogue me permet de découvrir cette vie au bord de l’eau . sous un angle différent . D’étroits canaux divisent , d’une manière anarchique ce labyrinthe où l’on fait la vaisselle , la toilette , la lessive , sous les cris joyeux des enfants jouant dans l’eau au bord d’immondices et de travées boueuses . On vit ainsi dans cette insalubrité permanente .

Le marché est jugé très dangereux et je suis accompagné de Carlos un employé de Fabiola ma logeuse . Mais dès l’entrée , un policier me fait accompagner par un de ses collègues . Bien encadré , je parcours un des marchés les plus vivants de l’Amazone . Les Indiens viennent de loin pour vendre leurs régimes de bananes . Les superbes fruits de la jungle se vendent au milieu des poulets qui essaient de crier plus fort que les radios , tandis que les porteurs , invisibles sous leur charge , se fraient un chemin à grands cris au milieu de la foule compacte .

  On trouve ici du manioc , des épices , de beaux fruits , du poisson , de la viande de tortue , entre mille produits exotiques , sans oublier les nombreuses allées de plantes médicinales .

  La densité de la foule , la musique , les cris et les odeurs font de Belén sa réputation de grand et dangereux marché .

   Afin de passer , dans de bonnes conditions , trois journées et trois nuits dans la “selva” tropicale , j’ai négocié auprès d’une agence d’être seul avec un guide qui me conduit à Toucan , après deux heures de navigation en pirogue . Nous avons , en cours de route , fait la jonction avec l’Amazone et franchi une “frontière” caractérisée par la couleur ocre-jaune des eaux de l’Amazone .

 

  Sa source fait l’objet de contestations diverses , mais une récente expédition américaine de la National Geographic Society a confirmé (en 2001) que dans les Andes du Nevado Mismi l’Amazone prend sa source à une altitude de 5597 m à 20 km dans la région d’Aréquipa et à 160 km du lac Titicaca .

  Sa longueur de 6.500 km en fait le plus long fleuve du monde avec le Nil . Son débit (209 m/s) est le plus élevé de la planète .Elle recoit plus de 1.000 affluents . Sa surface , de 6.950.000 km2 est l’équivalent de une fois et demi la surface de l’Union Européenne . Sa profondeur moyenne est de 40 m et sa largeur moyenne de 40 km .

  A Iquitos , sa largeur est de 6 à 10 km et à son embouchure un máximum de 270 km . 1.200 îles navigables parsèment le fleuve . Le volume en d’eau douce versé dans l’Océan est si élevé que la salinité et la couleur sont modifiés jusqu’à 300 km des côtes .

  Parmi sa faune aquatique les dauphins d’eau douce peuvent atteindre 2 m 60 et le plus gros poisson 8m et peser 180 kg . Des milliers d’espèces de poissons , de crabes , de tortues , de caïmans , vivent dans ces eaux profondes . L’Anaconda , le plus grand serpent qui peut mesurer jusqu’à 12m et peser 250 kg , vit dans les îles et en bordure du fleuve .

  Le bassin amazonien couvre 43 millions de km2 de forêt tropicale dont le taux d’humidité est le plus important au monde . Grâce à ce phénomène , cet immense réservoir est riche en biodiversité . Il abrite 2,5 millions d’espèces d’insectes , 2.000  espèces d’animaux et de mammifères . C’est aussi la plus forte diversité de la flore dans le monde .

  J’ai passé de longues heures diurnes et nocturnes en compagnie de mon guide Eudes . Enfant de la forêt où il est né et a vécu jusqu’à l’âge de 17 ans , il en connaît toute sa diversité , ses pièges , ses mystères , mais aussi ses ressources et me fait découvrir ses arbres , ses plantes , ses fruits .

  Chaque arbre , chaque arbuste , chaque plante , a son utilité tant sur le plan matériel que médicinal ou pharmaceutique .

  Certaines écorces ou feuilles macérées remplacent l’Immodium contre la diarrhées . La sève d’un arbre a la même teinte et le pouvoir désinfectant de la teinture d’iode . Une autre , mélangée avec du jus d’orange détruit les parasites intestinaux . D’autres calment la fièvre . On pourrait ainsi en faire une très longue liste .

  J’ai visité en sa compagnie des familles qui vivent dans les profondeurs de la forêt loin des sites touristiques . Une communauté est formée de huit à douze familles dont chaque case est distante de 200 à 300 m .

  Une case peut recevoir 3 à 4 générations qui vivent en commun . Le mariage n’existe pas . Après l’accord des parents les “amoureux” vivent ensemble dans l’une ou l’autre des familles et fondent à leur tour un foyer .

  Les repas sont pris en cercle à même le plancher , dans un récipient unique . Des hamacs sont installés et tous les enfants dorment ensemble dans une pièce attenante ou avec les parents . La chaleur , l’humidité , la promiscuité en font des conditiond de vie très difficiles .

  Préparant un repas , une mère de famille nous invite à goûter sa soupe faite d’un mélange de tubercules et de fruits donnant une pâte de couleur orangée où certaines herbes ajoutées me permettent d’avaler ce “mets” au goût indéfinissable et pour le moins inhabituel…….

  Les autochtones vivent en autarcie du produit de la chasse , de la pêche et de l’agriculture . Après les crues des mois d’avril à juin , qui peuvent atteindre de 10 à 12 m , le retrait des eaux laisse un limon qui fertilise le sol . Les plantations de maïs , de yucas , de cacao , de riz , garnissent les rives du fleuve et trois à quatre mois suffisent de la plantation à la récolte .

  En nocturne nous avons observé les tarentules venimeuses qui sortent de leur trou . En bordure des marécages les yeux rouges et phosphorescents des caïmans semblaient nous narguer .

  J’ai assisté au coucher du soleil sur l’Amazone , malheureusement “troublé” par un gros nuage , mais , le matin , dès 5 h j’étais sur les bords du fleuve pour un magique lever de soleil . Hébergé dans un lodge , construction en bois sur pilotis , j’ai passé trois jours inoubliables , parfois physiquement difficile , mais tellement enrichissant , que si mon âge n’était pas si avancé une nouvelle expérience ne serait pas exclue .

  Une seule ombre au tableau : un virus s’est “installé” dans la carte mémoire et 380 photos attendent leur libération . J’espère y arriver et meubler la galerie potos d’insolites et belles images .

    Hasta luego los amigos  ….

 

Posté par emaemilie à 19:08 - Commentaires [5]
22 février 2010

PHOTOS de CAJAMARCA (suite)

"Concours de chapeaux" au marché

P1000369__2_P1000368__2_P1000353__2_P1000367__2_P1000333__2_P1000362__2_P1000304__2_P1000283__2_P1000284__2_P1000287__2_P1000267__2_P1000276__2_P1000278__2_Les chapeaux de Cajamarca

le

séchage du riz

Posté par emaemilie à 04:20 - Commentaires [2]

PHOTOS de CAJAMARCA

La "Chambre du Rachat" (El Cuarto del Rescarte)

P1000350__2_P1000346__2_P1000341__2_P1000340__2_P1000323__2_P1000326__2_P1000336__2_

Scan0005

A Gauche la Cathédrale de Cajamarca

Scan0004

P1000318__2_La Reine du CarnavalScan0003Scan0002Scan0001P1000305__2_P1000308__2_P1000309__2_"Carnavalon" a été brûléP1000310__2_On pique nique.....P1000312__2_

Posté par emaemilie à 03:47 - Commentaires [2]
21 février 2010

UN PEU DE FRAICHEUR VERS CAJAMARCA......

Dimanche 21 Février

  Mercredi 17 Février je quitte Chiclayo pour rejoindre Cajamarca distante de 300 Km, mais 6 h de bus sont nécessaire pour parcourir cette distance sur des routes de montagne .

  La vallée s’ouvre sur de verdoyantes rizières qui , peu à peu , sont remplacées par des champs de pommes de terre , de maïs et de bananiers .

  Sur les pentes abruptes mais riches en pâturages , vaches , chèvres et moutons forment l’essentiel de l’élevage dans cette zone pastorale . Les paysages variés et verdoyants se succèdent et la haute montagne se révèle peu à peu .

  La route avec ses lacets serrés serpente à flanc de montagne . Nous traversons des villages et franchissons des cols dont certains culminent à plus de 3000 m . Des travaux en cours sur une chaussée dégradée retardent mon arrivée à Cajamarca . Je devais assister à la fin du Carnaval avec l’enterremenr du “Carnavalon”, mais ce retard à contrarié mes projets .

  La fin de la fête bat son plein et je participe à cette joyeuse ambiance où jeunes et moins jeunes terminent, très tard dans la soirée , cette semaine festive. C’est aussi la fête de l’eau et les arrosages sont nombreux et copieux …….

  La Reine du Carnaval , follement applaudie , préside la banquet traditionnel avec les personnalités invitées . Sur la pelouse des “Baños de l’Inca” la foule s’amuse , pique-nique , au rythme des dernières “bandas” qui jouent leurs ultimes morceaux .

  Le “Baño de l’Inca” ainsi dénommé , car le grand chef Inca ATAHUALPA y soignait en 1532 dans ces eaux thermales , une blessure avant d’aller à la rencontre de Pizarro , commandant espagnol qui semait la terreur en Amérique Latine .

  C’est ici que se décida le destin du continent et ce moment historique mérite de s’y attarder un peu .

  Pizarro , guerrier espagnol et commandant félon , bien renseigné sur la blessure et les intentions de Atahualpa , le précède et s’installe dans la ville , attirant par la ruse le chef Indien dans un guet-apens . Ce dernier , sûr de sa puissance et loin de se méfier des hommes barbus , accepte une invitation à discuter de la part de Pizarro qui a disposé ses troupes cachées dans les maisons .

  En toute confiance , l’Inca rencontre les espagnols . Pizarro tente alors son coup de force et fait tonner le canon placé sur une colline . Il effraie les autochtones qui ne connaissaient pas ce “tonnerre crachant du feu” et capture Atahualpa sur sa litière . Les espagnols , avec leurs armes à feu et les chevaux , massacrent quelques milliers d’indiens et provoquent la débandade d’une armée qui attendait un ordre de leur chef .

  Pris en otage , Atahualpa propose alors de remplir la pièce où il est maintenu prisonnier , une fois d’or et deux fois d’argent en échange de sa liberté .

  Pizarro accepte . Les Indiens de tout le pays apportent or et bijoux qui seront fondus , mais Atahualpa ne sera pas libéré pour autant . Il est jugé et condamné à mort par strangulation le 28 Août 1533 .

  Les espagnols réduisirent à néant toute trace de civilisation inca dans la ville . Il ne subsiste aujourd’hui que la Chambre du Rachat ( el Cuarto del Rescarte), pièce où fut emprisonné Atahualpa .

  J’ai pensé que je devais citer ce point d’histoire peu glorieux pour les espagnols , qui , à cette époque , ont commis sur ce continent un des plus grand génocide de l’humanité.

  Cajamarca , située à 2750 m d’altitude , est une ville entourée de montagnes verdoyantes et peuplée de 150.000 habitants . Les rues sont bordées de maisons à balcons de bois et l’on dit que Cajamarca est la ville la plus espagnole du Pérou . La verdoyante Plaza de Armas et le climat tempéré en font une halte agréable . On y trouve aussi quelques belles églises .

 

  Les femmes ….et les hommes portent , avec une certaine élégance , un chapeau haut à large bord. La Cathédrale , à la facade un peu surchargée , fut réalisée avec des pierres provenant des maisons et des palais incas ainsi que l’église San Francisco .

  Dans les environs de Cajamarca , à 8 Km on peut visiter les Ventanillas de Otuzco . Il s’agit d’une nécropole rupestre précolombienne , représentée par un ensemble de trous creusés dans la roche .

  De retour chez ma famille d’accueil, mon port d’attache à Chiclayo , je prépare un séjour du 24-02 au 04-03 à Iquitos . Située à la jonction de deux fleuves , elle a la particularité de n’être reliée au reste du monde que par la voie aérienne et fluviale .

  Iquitos , c’est le rendez-vous avec la forêt tropicale et la vitrine de l’Amazonie d’où partent de nombreuses expéditions sur ce fleuve mythique .

  Mais je donnerai plus de détails après le 4 Mars …..

  Merci à toutes celles et ceux qui , par mails ou commentaires me font parvenir leurs messages de soutien et d’amitié .

   Hasta luego los amigos ……       

Posté par emaemilie à 17:43 - Commentaires [0]